• Hydromel, par anatta

     Poème inspiré du breuvage sacré 

     

    Télécharger « hydromel.pdf »

     

    Hydromel

     

       

     

    Sa saveur sucrée émerveille les papilles

    Colore le cœur brisé d’anges de charmilles

    Gentilles nymphes de miel qui au soleil brillent

    Pour faire vaciller la raison du noble drille.

     

    Electre nectar des dieux, suave gourmandise

    Tu es mon berceau, mon tombeau, celle qui grise

    Tous mes démons de délicieuses mignotises

    Apre poison pour ces querelles insoumises.

     

    Douce liqueur d’or, tu dénoues le soucieux cœur

    Demeures à jamais compagnon de nos heures

    Jusqu’à notre mort où tel un ambassadeur

    Tu nous offriras les splendeurs de ta candeur.

     

    Enchanteur du Nord, tu chasses le vent glacial

    Ronges les peines pour un rire boréal

    Musical vol nuptial, éloquent bacchanal

    Qui s’épanche tel un ciel bleu de floréal.

     

    Blonde fée, muse d’or aux cheveux parfumés

    D’essence de santal et de fleurs clairsemées

    De rosée reflétant les chagrins consumés

    L’Hydromel est l’éternel feu des Innommés.

     

    Et je loue les abeilles sauvages et nobles

    Seigneurs volants des fameux et dorés vignobles

    Car chez ces nymphes, rien ne pourrait être ignoble

    O séraphiques alchimistes des bois sinoples.

     

    Ressuscite-moi, Odin, par ta quintessence

    Endors les noires morsures du temps et panse

    Les troublantes plaies de l’âme qui nous encensent

    O sublime et divin élixir d’innocence.

     

     

    anatta - 04/01/2004

    Hypocras, par anatta »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :