• Marta Montaner

    MARTA MONTANER

     

    Henri Michaux: La Dialectique de l'Espace et du Temps.

     

    BioGraphies

    Henri Michaux, écrivain, peintre et dessinateur français, naît en 1899 à Namur en Belgique et passe les premières années de son enfance à Bruxelles. Henri Michaux est animé par le désir de devenir prêtre.
    Il commence cependant des études de médecine selon la volonté de son père en 1919 mais les abandonne de nouveau peu de temps après et s’enrôle comme marin dans la marine marchande. En 1922, il commence à écrire après avoir lu Lautréamont. Henri Michaux s’établit à Paris en 1924 et est confronté aux tableaux de Paul Klee, Max Ernst et Giorgio de Chirico.
    Ces œuvres l’inspirent et l’incitent dès 1925 à faire ses premiers essais en tant que peintre et dessinateur. L’artiste voyage en Amérique du Sud et en Asie en 1927 et en 1937. Les premiers fantômes sont créés à l’issue de ces voyages. Les premières expositions dans les galeries parisiennes ont lieu à partir de 1937. Elles sont suivies d’importantes étapes à l’étranger.
    Henri Michaux prend la nationalité française en 1955. La même année, il commence ses expériences systématiques avec des hallucinogènes et en particulier la mescaline. Ces expériences se manifestent dans ses œuvres littéraires et picturales ainsi que dans ses dessins. Ces travaux sont présentés au public à la galerie La Hune à Paris pour la première fois en 1956.
    D’autres expositions ont lieu en 1957 au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles et une rétrospective est organisée finalement en 1959 chez Daniel Cordier à Francfort-sur-le-Main. Dans ses dessins à l’encre de Chine, Henri Michaux utilise des éléments scripturaux et calligraphiques issus de mouvements intérieurs propres à la sismographie. Les systèmes du langage-mot et du langage-dessin s’envahissent de manière réciproque. L’œuvre insolite de Michaux jouit d’une renommée internationale. En 1959 et en 1964, il participe à la "documenta" de Cassel.
    A la Biennale de Venise en 1960, l’artiste se voit remettre le Prix Einaudi. Malgré une tendance prononcée pour l’abstraction, ses tableaux restent néanmoins attachés à la représentation figurative. Ce qu’il vise n’est pas la fuite de ce monde mais l’enrichissement du monde grâce à la transformation de la conscience. Le monde réel doit être enrichi par d’autres aperceptions.
    Henri Michaux meurt à Paris en 1984 à l’âge de 85 ans.

    Télécharger « marta montaner - michaux- la dialectique de l-.pdf »

     

     

     

     

     

    « Lenine - L'Etat et la RévolutionKhalil Gibran - Le Prophète »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :