• Tiqqun - La Théorie du Bloom

     

     

    Télécharger « tiqqun - theorie du bloom.pdf »

    Le sabotage d'une caténaire de ligne TGV en novembre 2008 avait relancé un certain intérêt médiatique envers Tiqqun, collectif philosophique situationniste dont Julien Coupat – justement – a été l'un des fondateurs. L'affaire avait surtout mis en évidence un vaste procès d'intention totalement injustifié et les balbutiements déplorables des politiques, pas même capables d'avouer qu'ils avaient manifestement ciblé la mauvaise personne. Dissout en 2001, après les attentats du 11 septembre, le groupe nous a légué un certain nombre de recueils dont Tiqqun 1 et 2, Théorie de la Jeune-Fille et Théorie du Bloom, justement. Quand on parle philosophie, le soin avec lequel on choisit ses mots s'avère un prédicat essentiel, sans quoi on risque d'irriter rapidement les spécialistes. Pardonnez, du coup, mes raccourcis et autres simplifications, sans quoi, on est encore là demain après-midi.

     


    Qu'est-ce que le Bloom, pour commencer?


    Il s'agit d'un clin d'oeil à Leopold Bloom, le personnage principal du pavé Ulysse de James Joyce qui demeure, rappelons-le, un monument de la littérature du XXème siècle. Archétype de l'antihéros du nouveau roman, Bloom se promène dans les rues de Dublin, ses aventures n'étant pas sans rappeler l'Odyssée d'Homère. Tour de force conceptuel et stylistique, Ulysse (et l'oeuvre de Joyce en général) a modifié durablement notre représentation du roman. Le Bloom de Tiqqun, c'est un monsieur tout le monde, happé par la machine sociétale au point où il ne signifie plus rien. C'est un concentré de vide passé au mixeur de la société « spectaculaire » au sens où l'entendait Guy Debord, chef de file de l'Internationale Situationniste. Bloom est un produit de plus subissant d'un air béat les vicissitudes d'un rouleau-compresseur capitaliste à l'agonie – la récente crise financière donnant d'ailleurs un air curieusement prophétique à ce texte de 2001.


    Le Bloom est donc cet homme que rien ne peut plus défendre de la trivialité du monde (...) c'est l'homme qui s'est à ce point confondu avec son aliénation qu'il serait absurde de vouloir les séparer. (TDB, p.26)

     

    source: http://www.gueusif.com

     

    « Tiqqun - 1er Matériaux pour une Théorie de la Jeune FilleTiqqun - Introducton à la Guerre Civile »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :